dimanche 20 novembre 2016

Echec à Anvers d'une réunion pour un «mouvement patriotique unitaire»



[RésistanceS.be avec Verzet/AFF – Dimanche 20 novembre 2016]

EXCLU – Deux groupuscules, l'un francophone, l'autre néerlandophone, se sont réunis ce samedi dans la ville de Bart De Wever pour lancer la création d'un nouveau mouvement d'extrême droite qui devrait être actif sur l'ensemble du pays. Malgré une mobilisation importante, VERZET/AFF, notre partenaire flamand présent devant la salle de réunion, n'a pu que constater l'échec de ce rassemblement nationaliste.




Ce samedi après-midi, une réunion d'extrême droite néerlandophone et francophone s'est tenue cdans un café d'Anvers. Ses initiateurs étaient le « mouvement NATION » et la « Nieuw-solidaristisch alternatief » (N-SA), l'Alternative nouvelle solidariste. Le premier est le principal groupuscule d'extrême droite francophone, le second est un autre petit groupe « national-solidariste » apparu en Flandre dans la mouvance néonazie (voir liens après notre article).

Le but de ce rassemblement confidentiel était « de lancer le projet d’un mouvement patriotique unitaire au-delà des frontières linguistiques » (sic). NATION et la N-SA ont effectivement l'idée de créer une structure permanente les liant.


Propagande pour cacher l'échec


« Réussite de la réunion unitaire » devant « une salle comble » peut-on lire dans le compte-rendu réalisé par le mouvement NATION à propos du rendez-vous de samedi.

Pourtant, une équipe du journal flamand VERZET, réalisé par l'AFF (Anti-fascistisch front), partenaire du journal francophone RésistanceS.be, a observé la participation que d'une trente de personnes. Ce qui constitué un véritable échec pour ses organisations, contrairement à ce que mentionne leur propagande.

Echec ? En effet : cette réunion était organisée depuis plusieurs semaines, sa mobilisation était régulière pour y faire venir le plus de monde possible. Notre constat : malgré l'air du temp totalement favorable aux populistes, à l'ultra droite et à l'extrême droite nationalistes, NATION et la N-SA sont incapables d'en profiter pour grossir leurs rangs militants. A l'heure actuelle, ces deux groupuscules restent constitués d'un nombre de militants similaire à celui de leur année de création, respectivement en 1999 et en 2007.



Unitaire ! Pour combien de temps ?


Quant à leur « projet d’un mouvement unitaire », signalons que NATION avait déjà « collaboré » dans le passé, pendant plusieurs années, avec la Nieuw-solidaristisch alternatief. Mais suite à des conflits internes avec cette dernière, le groupuscule francophone avait scellé une alliance avec des dissidents de celle-ci regroupés dans le groupe Autonome nationalisten Vlaanderen (ANV).

Il y a quelques mois, NATION a rompu sa « collaboration » avec les ANV. Ce qui explique sa nouvelle alliance du moment avec la N-SA . Qui sera sans doute aussi éphémère que la précédente.




SIMON HARYS
Rédaction de RésistanceS.be

[Avec le journal VERZET / AFF].




PLUS D'INFOS ?

Quelques liens vers des articles du journal RésistanceS.be

  • Portrait de la Nieuw-solidaristisch alternatief (N-SA) ici 


  • Carte d’identité du mouvement Nation ici


  • Le mouvement Nation est-il une milice privée violente ? ici

  • Le procès des « six de NATION » ici

  • Zéro progression pour NATION depuis 16 ans d'existence ici 



© Article du journal en ligne  RésistanceS.be | Bruxelles | Dimanche 20 novembre 2016 | info@resistances.be | Archives (1997-2014) : www.resistances.be | RésistanceS.be est aussi sur FACEBOOK ICI







x