lundi 25 décembre 2017

Le « dimanche noir » en Belgique de 1991

[RésistanceS.be – Vendredi 24 novembre 2017]



Le dimanche 24 novembre 1991, des élections législatives se déroulent en Belgique. Les résultats confirment la montée vertigineuse de l'extrême droite locale. Après des succès locaux en Flandre, le Vlaams Blok (le nom de l'époque de l'actuel Vlaams Belang), fondé en 1978, rentre en force au Parlement fédéral.

De son côté, le Front national belge, né six ans auparavant à Bruxelles, fait élire son premier député à la Chambre des représentants du Royaume de Belgique. Il s'agit de Georges Matagne, un ancien para qui avait combattu dans l'armée belge durant la Guerre de Corée et provenait de la direction du Parti des forces nouvelles (PFN), un groupuscule néonazi parrainé par Léon Degrelle, le chef de l'extrême droite catholique des années trente. Fort déjà d'un conseiller communal, élu à Molenbeek en 1988, et de deux députés régionaux bruxellois, suite aux premières élections de la Région de Bruxelles-capitale en 1989, le FN belge s'intègre en 1991 dans le paysage politique.

Les élections législatives du 24 novembre 1991 seront désignées comme étant le premier « dimanche noir ». Il y en aura d'autres, jusqu'à la diminution de l'extrême droite au milieu des années 2000.



ALEXANDRE VICK
Journal
RésistanceS.be




PLUS D'INFOS ?

Quelques liens vers des articles du journal RésistanceS.be



© Article du journal en ligne  RésistanceS.be | Bruxelles | Vendredi 24 novembre 2017 | info@resistances.be | Archives (1997-2014) : www.resistances.be | RésistanceS.be est aussi sur FACEBOOK ICI