dimanche 8 janvier 2017

Une élue de la N-VA séduite par un ancien officier de la SS flamande




[RésistanceS.be – Dimanche 8 janvier 2017]
[Modification et réactualisation : Lundi 9 janvier 2017]


POLÉMIQUE – Une fois de plus, comme RésistanceS.be l'avait déjà plusieurs fois révélé, la N-VA est associée au passé collaborationniste nazi de la Flandre. Le parti libéral francophone MR va-t-il encore couvrir son allié fédéral ?A SUIVRE CETTE SEMAINE.


Notre partenaire flamand AFF/Verzet a repris sur sa page FB une information révélée, il y a quelques jours, de façon confidentielle sur le réseau social. Objet le 4 janvier dernier d'un article sur le site du BUB (Belgische unie – Union belge), cette information concerne la participation récente d'une jeune mandataire de la N-VA, le parti nationaliste de Bart De Wever et pivot central du gouvernement fédéral conduit par le MR Charles Michel, à un hommage d'anciens combattants flamands. Des soldats de l'Armée belge ? Que nenni. Les combattants en question de jadis sont ceux partis combattre sur le Front de l'Est, durant la Guerre 1939-1945, les soviétiques sous l'uniforme de la Waffen SS, la branche militaire de l'élite idéologique du Troisième Reich nazi. Du côté wallon et bruxellois, les SS locaux étaient alors conduits par un certain Léon Degrelle en personne.




Un Noël avec des ex-SS !

L'élue N-VA se nomme Karlijn Deene. Elle est conseillère communale à Gand, mais surtout l'une des collaboratrices directes de Geert Bourgeois, le ministre-président N-VA de la Région flamande. Rien de moins !

Le 10 décembre dernier, cette Karlijn Deene a rapporté, sans aucune gêne, sur son profil Facebook sa participation à une fête de Noël avec son grand-père à Gand. Cette célébration était organisée par le Vriendenkring Sneyssens (le cercle des amis de Sneyssens). Ce cercle est l'une des nombreuses amicales d'anciens soldats, sous-officiers et officiers nazis flamands du Front de l'Est, mais aussi de soutien à ceux qui parmi eux furent lourdement condamnés à la Libération du pays par la Justice belge pour trahison en faveur de l'occupant.


Séduite par le discours d'un ex-officier SS

Sur sa page Facebook, Karlijn Deene a écrit noir sur blanc que cette fête fut pour elle un « moment captivant quand Oswald Van Ooteghem a rendu hommage aux camarades tombés et décédés. ».

Mais qui est au juste cet orateur si charismatique pour l'élue N-VA ? Oswald Van Ooteghem fut membre de la brigade paramilitaire de la VNV (Alliance nationaliste flamande), le plus important parti d'extrême droite acquis au nazisme hitlérien dans les années 1930-1940. Durant la Deuxième Guerre mondiale, le même individu rejoindra la division SS flamande. Il partit combattre les soviétiques sur le Front de l'Est avec des milliers d'autres jeunes flamands, bruxellois et wallons. Mais Van Ooteghem n'en fut pas un simple soldat. Il y portait le grade d'« Untersturmfürher », soit celui d'un officier de la SS.


Récidive

En 2017, comme les autres « amis de Sneyssens », Oswald Van Ooteghem reste un nostalgique indéfectible de ce moment clé de l'histoire du nationalisme d'extrême droite flamand. Comme la petite-fille de l'un de ses « kamarades », la N-VA Karlijn Deene apparemment.

Ce n'est pas la première fois que des mandataires et des dirigeants du parti du tonitruant Bart De Wever, comme du Vlaams Belang, s'affichent sans aucun complexe dans ce genre de cérémonie. L'organisation d'hommages à des chefs de la collaboration flamande est d'ailleurs régulière dans le nord de la Belgique. Pour la N-VA cela n'est pas un secret. Et surtout, ce n'est pas un problème.




Le MR va-t-il encore couvrir la N-VA ?


Après la révélation plus large de sa participation de ce Noël si particulier des ex-SS flamands, la mandataire N-VA a retiré son post de sa page Facebook. Dans le but préventif sans doute d'éviter un nouveau scandale médiatique et politique sur la participation répétée d'élus du parti nationaliste flamand à des célébrations et autres hommages rendus à des ex-collabos.


Le geste de retrait de la cadre N-VA en question a aussi certainement été fait pour ne pas embarrasser le MR et le gouvernement fédéral conduit par Charles Michel qui, depuis 2014, couvre toutes les « dérives » en la matière de son partenaire nationaliste flamand.


MANUEL ABRAMOWICZ
Rédaction de RésistanceS.be




RésistanceS.be sur les antennes de la RTBF


La télévision publique belge francophone (RTBF) a réalisé une séquence de son journal télévisé de ce lundi 9 janvier 2017 sur les révélations publiées notamment par notre journal sur cette nouvelle affaire polémique pour la N-VA et ses partenaires gouvernementaux. Avec la participation de RésistanceS.be. 
















Images RTBF

> Pour vision cette séquence CLIQUEZ ICI







PLUS D'INFOS ?

Lire notamment nos articles suivants :



Des nostalgiques de van Severen à la N-VA et au CD&V ?




La «Vlaams belanguisation» de la N-VA... 


© Article du journal en ligne  RésistanceS.be | Bruxelles | Dimanche 8 janvier 2017 | info@resistances.be | Archives (1997-2014) : www.resistances.be | RésistanceS.be est aussi sur FACEBOOK ICI



C

RésistanceS.be sur ce blog et sur Facebook tous les jours !


[RésistanceS.be – 29 novembre 2016]


La rédaction du journal d'investigation contre l'extrême droite RésistanceS.be publie ses articles et enquêtes sur ce blog d'informations mais également sur ses deux espaces ouverts sur Facebook.

Vous pouvez nous y retrouver quotidiennement !




Pour rejoindre cette page CLIQUEZ ICI





Pour rejoindre cette page CLIQUEZ ICI
 



La rédaction de
RésistanceS.be


29 novembre 2016



© Journal en ligne  RésistanceS.be | Bruxelles| info@resistances.be | Archives (1997-2014) : www.resistances.be |




C