vendredi 13 avril 2018

Le MR tente-t-il de récupérer l'électorat d'extrême droite ?


[RésistanceS.be – Vendredi 13 avril 2018]




CONSTAT - La Une du quotidien La Dernière Heure de ce vendredi, nous confirme que l'immigration pourra être un des thèmes principaux des prochaines campagnes électorales du parti libéral francophone, le MR, au pouvoir au fédéral et à la Région wallonne.


Comme pour la N-VA en 2010 et 2014 en Flandre, pour le candidat Sarkozy en 2007, outre-Quiévrain, puis le président Sarkozy en 2012, le sujet de l'immigration sera-t-il pour le MR un bonus utilisé pour s'accaparer les voix des électeurs d'extrême droite ?

La situation est encore plus interessante chez nous, en Belgique francophone : le Front national belge a disparu de la scène politique et son électorat se retrouve du coup orphelin d'un réel parti d'extrême droite. Et ce n'est pas le Parti populaire (PP), malgré ses accents de plus en plus lepénistes, qui bénéficiera de cette disparition, comme nous l'avions analysé en janvier dernier dans notre dossier sur le PP.

Par contre, vu la popularité enregistrée en Wallonie, dans divers sondages d'opinion, des personnalités de l'aile radicale de la N-VA, le ministre de l'Intérieur et de la Sécurité Jan Jambon et le secrétaire d'Etat Theo Francken, c'est le partenaire francophone du parti nationaliste flamand qui pourrait en profiter aux communales d'octobre prochain d'abord, aux élections fédérales et régionales en 2019 ensuite.

A suivre ...

MANUEL ABRAMOWICZ

Journal RésistanceS.be



PLUS D'INFOS ?
Quelques liens vers des articles du journal RésistanceS.be




© Article du journal en ligne  RésistanceS.be| Bruxelles | 13 avril 2018 | info@resistances.be | Archives (1997-2014) : www.resistances.be| RésistanceS.be est aussi sur FACEBOOKICI